Chargement en cours

TELECOM EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE : UN SECTEUR DYNAMIQUE, MAIS BEAUCOUP RESTE À FAIRE !

Mar 22 mars 2022
Vue(s) 989 fois
Classé dans Actualités

En Afrique Subsaharienne, le secteur des télécommunications est l’un des plus dynamiques. Sa part dans le PIB de la région ne cesse de croître et représente plus de 8% du PIB en 2020. Le marché continue d’attirer de nombreux opérateurs locaux et étrangers, mais reste confronté à de gros besoins, particulièrement dans les infrastructures. La Banque Mondiale évalue à 100 milliards de dollars les investissements à réaliser dans ce secteur pour donner accès à internet à 1,1 milliard d’africain d’ici 2030. Un véritable challenge qu’il faudra relever pour soutenir la croissance de ce secteur économique clé.

 Tlcom Aa

Les besoins en infrastructures, le défi des opérateurs télécoms !

L’Afrique subsaharienne occupe la dernière place au niveau de la qualité réseau dans le monde. La région est la moins prête à tous les niveaux, encore plus sur le plan des infrastructures. En 2020, on estimait à 30% le taux de couverture en réseau à bande large. Pourtant, la transformation numérique et la manne financière importante qu’elle permet de générer ne pourrait se faire sans des infrastructures mobiles et fibre optique conséquentes.   Sur les cinq dernières années, des experts ont noté un déploiement important de câbles terrestres ou sous-marins qui a permis au haut débit de toucher entre 30 et 40% de la région. D’autres projets comme celui initié par le Sénégal, la Guinée, le Mali et la Mauritanie pour développer les infrastructures de fibre optique devaient permettre de renforcer les acquis et doter l’Afrique subsaharienne d’infrastructures majeures à même d'impacter les coûts de la communication et d’internet. De son côté, la GSMA annonce 50 milliards de dollars des opérateurs télécoms dans leurs réseaux d’ici 2025, dont 34% destinée à la 5G. Mais tout ceci s’apparente à une goutte d’eau dans l’océan. La création d’un écosystème impliquant une présence accrue d’acteurs locaux à même d’accompagner les opérateurs télécoms à relever le défi des infrastructures s’impose. Les coûts élevés des investissements restent en grande partie liés au manque de produits locaux répondant aux exigences des opérateurs télécoms. Ce qui les oblige à importer ces fournitures au prix fort.

SIPPEC, une expertise locale pour répondre aux besoins des opérateurs télécom 

SIPPEC s’est positionnée sur le créneau de la qualité  pour offrir aux opérateurs Télécom des tubes PVC et PEHD qui répondent à toutes les normes internationales de qualité exigées.

Tubes Tlcom

Conçus dans nos laboratoires R&D à Abidjan, les tubes SIPPEC sont parfaitement adaptés au déploiement notamment de la fibre optique. Le choix porté sur nos tubes par le groupement CGPS-SA /LORYNE SA pour la construction de la dorsale transsaharienne à fibre optique au Niger ou pour le projet de déploiement de fibre optique de Huawei sont la matérialisation de notre savoir-faire.

En tant qu’acteur majeur dans le secteur des matériaux de construction, nous avons mis en place une offre qui répond à toutes les exigences des opérateurs télécoms en Afrique de l’Ouest.